Envie de participer ?
ARGENTON DANS LE BON TON

Ils sont désormais deux à présider aux destinées de la section rugby de l’US Argenton : Stéphane Batard et Dominique Montjoint. Élus au début de l’été dernier, les deux hommes se sont surtout attachés dans un premier temps à faire en sorte que le rugby vive encore cette saison sur les bords de Creuse. « C’est vrai qu’entre le Covid et les problèmes d’effectif que l’on connaît comme tous les clubs du département… » Et alors que se profilent des élections au niveau fédéral, que deux candidats se battent pour une place au soleil, dans les clubs, on se bat pour que vive le rugby. « Pour eux, il n’y a que le haut niveau et la Fédérale qui les intéresse. Le rugby amateur dans les petits clubs, ça ne les concerne pas », estime Stéphane Batard. « Quand on les entend parler et se déchirer, ça ne donne envie de voter ni pour l’un ni pour l’autre », renchérit Dominique Montjoint. Pour eux, on le voit bien, la préoccupation n’est pas début octobre (date des élections) mais l’ensemble de la saison. « Au final, on repart avec un effectif globalement stable par rapport à l’an passé, c’est-à-dire avec une trentaine de joueurs », explique Dominique Montjoint. Effectif stable mais du mouvement tout de même, puisque le club enregistre trois retours (Baudat, Swinierski et Arthur Kina), mais aussi cinq tutorats avec le club de La Châtre (Fenuati, Proust, Van der Ven, Routet et Nicolas Ponroy). Les féminines s’arrêtent Ces joueurs seront accompagnés de quelques nouveaux licenciés, comme Baptiste Bouchaud, venu de Dun-le-Palestel, accessoirement prof de tennis à Argenton et qui peut évoluer en 10 ou 15, ainsi que quatre néo-pratiquants qui ne demandent qu’à s’aguerrir. Ces arrivées viennent compenser les arrêts de Balan et Cardinali. Reste à voir comment va se dérouler la partie terrain dans cette période d’incertitude. « Un joueur a été touché par le Covid et donc on a testé tout l’effectif. Heureusement, tout le monde est négatif. » Un épisode qui est venu un temps freiner l’enthousiasme des joueurs, qui se sont entraînés tout l’été. Et pour encadrer tout ce petit monde, Jules Lachèvre reprend du service. Il sera épaulé cette saison par Jean-Baptiste Raffin, Benoît Desfemmes et François Pellerin. Pour ce qui est des autres sections, le seul point négatif concerne la section féminine, contrainte de s’arrêter faute de pratiquantes et suite à la fin de l’entente avec Orléans. « Pour ce qui est du rugby à 5, en revanche, les effectifs sont en hausse et l’école de rugby compte une bonne vingtaine de licenciés », conclut Dominique Montjoint.


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.